Attention aux ennemis qui tenteront de vous empêcher de vivre vos cycles en toute liberté !

Avec de tels objectifs : contraception naturelle, règles confortables, disparition des syndromes prémenstruel et menstruel …

Chacune est bien sûr tentée d’adopter de suite ces pratiques.

Sauf qu’il y a quelques obstacles !

1-Il faut trouver quelqu’un qui connaît les pratiques, la personne qui elle même à eu des résultats avec les pratiques, et surtout qui peut les transmettre.

2-Vous serez confrontée à l’incrédulité des personnes autour de vous ; beaucoup vous dirons que c’est impossible, que c’est contre-nature, voire que c’est dangereux !

3-Un autre obstacle qui se présente rapidement ce sont aussi les moyens et surtout le temps.

Trouver le temps de pratiquer un quart d’heure , 20 minutes par jour.

Cela peut paraître important mais bien vite on devient accro !

Il faut savoir que ces pratiques donnent des résultats, à condition d’être patient, d’y consacrer du temps, et dans la durée.

Personnellement j’ai pratiqué assidûment pendant 5 ans avant d’avoir pu contrôler mes cycles ; c’est long ?

Peut-être .

J’avais déjà beaucoup de résultats qui m’encourageaient : règles confortables, moins abondantes, non douloureuses, disparition des symptômes pré-menstruels, ressentis de plus en plus précis, plus d’énergie, …

Cela demande du temps, de l’attention à soi-même , mais cela nous libère définitivement des contraintes de la contraception .

Combien de temps passez-vous à vous occuper de votre pilule ?

Prendre rendez-vous, y aller, attendre… , aller à la pharmacie, ne pas oublier de «la prendre»…

Si vous ne prenez pas la pilule, la contraception est de toutes façons source de questionnements : quelle technique adopter ? est-elle fiable ? Suis-je sûre que ça marche ?

Et que dois-je penser du/des stérilets ?

Toutes ces propositions ont aussi des effets secondaires ; elles sont au détriment de l’équilibre énergétique des femmes ; la pilule et les stérilets dits «progestatifs» affectent profondément le fonctionnement hormonal , diminuent la libido .

Il existe des méthodes plus naturelles qui évitent de perturber le système hormonal : prise de température, glaire cervicale , «prudence» , abstinence …

Comment vous sentez-vous avec tout cela ?

Imaginez le confort, le bonheur, … De contrôler vos cycles, d’avoir des règles ou non …

4-Dans nos vies, nous trouvons toujours de bonnes excuses pour remettre au lendemain. Ceci est vraiment «le» gros obstacle.

Et puis : tenir bon !

Je conseille toujours de consacrer quelques minutes par jour plutôt que 1heure par semaine. Les résultats seront beaucoup plus probants.

Les 5 clés pour arriver à avoir des règles confortables, une sexualité épanouie et une contraception naturelle sont les suivantes :

  1. Commencer par les bases

Vous avez appris à lire, à écrire, à conduire, n’est-ce-pas ?

Eh bien ici aussi , il y a des étapes :

La première est de connaitre son corps . Vous avez besoin pour cela d’un bon livre d’anatomie .  Avec ce livre, pas à pas, vous allez découvrir votre corps avec un regard différent.  Vous allez apprendre à comparer ce que vous voyez et ce que vous ressentez en vous-même .  Il ne suffit pas de savoir, par contre il est important de ressentir.  Comment ressentez-vous vos organes ? Comment vous sentez-vous, par exemple, votre utérus ? Vous en voyez la description dans le livre ; en avez-vous le même ressenti ? La forme décrite correspond-t-elle à ce que vous ressentez ? Le volume est-il le même, la grosseur ?

Ainsi, vous allez commencer un voyage fabuleux à l’intérieur de vous-même.

Et pendant ce voyage, vous allez sourire à chaque cellule de votre corps, et vous allez apprendre à échanger avec elle,  à les aimer.

  1. Apprendre à connaître ses émotions et l’incidence sur notre énergie

Quand vous connaîtrez mieux votre corps, de quoi il est constitué, quand vous connaîtrez les organes, vous pourrez alors les ressentir dans leur fonctionnement.

À force de les observer, vous ressentirez que leur fonctionnement n’est pas toujours le même.

Les taoïstes nous donnent des clés pour nous accompagner dans cette recherche. Ils nous disent que le fonctionnement des organes est très dépendant de notre état émotionnel.

Êtes-vous stressée ? avez-vous peur ? avez-vous des soucis ? Êtes-vous anxieuse ? Dépressive mélancolique ?   Êtes-vous d’humeur variable ? Colérique ?

Vous avez probablement remarqué que quand on est de bonne humeur, on se sent mieux, tout va bien, et cela va même avoir une influence sur le fonctionnement de nos organes. Par exemple, si je dois passer un examen, un entretien, il se peut que je  ressente des tiraillements dans mon ventre, dans ma poitrine.

L’être humain est essentiellement émotionnel.  Les techniques taoïstes nous aident à vivre de façon plus confortable avec nos émotions ;  nous renforçons nos organes, nous transformons les émotions négatives en énergies positives .  Et de cette façon, nous renforçons globalement le niveau d’énergie dans notre corps .

  1. Trouver un instructeur

L’école taoïste de Me Mantak Chia a formé de nombreux instructeurs. En France il y en a un petit peu partout, il y en a aussi dans tous les pays francophones et partout en Europe.

Vous pouvez trouver le lien sur le site www.beaute-et-tao.com

J’ai écrit un livre qui me permet de transmettre mon expérience aux femmes. Et j’anime régulièrement des séminaires pour les femmes,  afin que le plus possible d’entre nous puissent devenir des « femmes papillons »

  1. S’engager avec soi-même

Devenir «femme papillon» c’est prendre un engagement avec soi-même.

Contrôler ses règles, ses cycles, et sa contraception n’est pas quelque chose d’ordinaire ;  cela suppose aussi de changer d’état d’esprit,  surtout vis-à-vis de soi-même .

Cela nous amène à nous poser les questions suivantes :

de quoi ai-je vraiment envie ?

Suis-je sûre de vouloir contrôler mes cycles ?

est-ce que contrôler ma contraception est quelque chose d’important pour moi ?

Ces questions vous nous toucher au plus profond de nous-mêmes. Et c’est loin d’être anodin .  Nous sommes en train de remettre en cause les croyances de combien de générations qui nous ont précédées ?

Pour moi ce qui a été important en premier, c’était de me sentir bien avec moi-même. J’ai appris à renforcer mon corps, puis à faire avec mes émotions, à les transformer, à bien connaître mes organes et leur comportement en fonction de mes émotions .

Peut-être trouvez-vous ça étonnant, difficile ? Mais vous expérimentez ça déjà tous les jours :  je suis sûre que vous ressentez bien votre estomac quand vous avez fait un repas trop copieux, n’est-ce pas ?  Ou que vous ressentez votre cœur qui bat trop vite quand vous avez couru, monté un escalier rapidement ;  et aussi que vous sentez l’air froid qui rentre dans vos poumons quand il fait froid dehors , et  votre vessie quand vous avez envie d’aller aux toilettes ;  vous ressentez déjà votre corps, avec les pratiques c’est l’attention qui est différente .  Peut-être ressentez-vous déjà votre ovulation, ou quand vos règles sont sur le point d’arriver ?

En fait nous apprenons à apprécier les sensations, et non plus à les recevoir ou à les subir.  Et avec notre attention, avec l’amour pour nous-mêmes, avec le sourire, nous devenons complices de chacune de nos cellules .

  1. Donner du temps à la pratique quoi qu’il arrive

Dans notre quotidien, il y a beaucoup de choses que nous faisons automatiquement. Nous avons du les apprendre avant qu’elle deviennent automatiques.

Par exemple est-ce que vous vous dites 2 ou 3 fois par jour «je dois me laver les dents»?  Je suppose que non et vous le faites sans même y réfléchir .

Nous avons installé ainsi de nombreuses habitudes dans notre vie.

Il s’agira donc pour devenir une «femme papillon» d’installer de nouvelles habitudes .

Il ne s’agit pas de contraintes mais bien d’habitudes. Et il est important que ces habitudes soient une source de plaisir.  Ces nouvelles habitudes misent en place nous donnent de la joie, nous les trouvons importantes;  nous savons qu’elles sont un élément important de notre évolution personnelle.

Comme se laver les dents ou se coiffer, une pratique prend sa place dans un quotidien .

Et quand la pratique est régulière, un peu tous les jours, les résultats arrivent.

Et quand les résultats arrivent, nous savons que la pratique est bonne. Cela nous donne de la joie, et du courage pour continuer.

2 commentaires

  • Dugué dit :

    Bonjour Benj,
    qu’est-ce que les pratiques taoïstes pour les femmes peuvent apporter pour celles qui sont déjà ménopausées ?
    Autrement,…. merci pour ce beau texte ci dessus : clair, simple, convainquant.
    Amitiés
    Corinne

    • benj. dit :

      bonjour Corinne,
      merci pour votre intérêt ;
      les techniques taoïstes permettent d’éviter, d’atténuer, voire faire disparaître tous les inconvénients liés à la ménopause ;
      bien sûr en fonction du niveau de pratique ;
      sourire
      benj

Laisser un commentaire